Nutrition : une aide alimentaire du Lundi au Vendredi

Les enfants qui fréquentent le Centre reçoivent en général une alimentation très pauvre et peu variée à la maison (pain blanc ou galette d’orges avec du chou blanc). Pour les enfants séropositifs, une alimentation quotidienne  et équilibrée est indispensable pour l’efficacité des traitements antirétroviraux.

L’inflation en Ethiopie depuis la crise du Covid-19 et la guerre civile a grimpé a 40% et frappe de plein fouet les familles les plus défavorisées dont son issus nos bénéficiaires. Le Centre Yawenta distribue tous les mois aux parents des colis alimentaires et d’hygiène contenant des produits de première nécessité comme des pâtes, du riz, des lentilles ou des pois cassés, de la farine, de l’huile, du savon et de la lessive. Nous préparons également des collations et petits repas pour assurer les besoins nutritionnels de nos bénéficiaires.

Les enfants de maternelle mangent leur petit déjeuner dans le réfectoire collectif avant de commencer la journée d’école

Les enfants de maternelle mangent leur petit déjeuner dans le réfectoire collectif avant de commencer la journée d’école

Nos jeunes collégiennes prient avant de manger leur déjeuner dans le réfectoire de Yawenta

Préparation de l’injera par Meseret, la cuisinière

L’injera, la galette traditionnelle et son « churro wot » (sauce épicée à la farine de pois chiche) sont déjà des produits de luxe pour les enfants. Au Centre, ils reçoivent des repas et collations varies et riches en vitamines pour combler la nourriture souvent pauvre qu’ils reçoivent a la maison.

Voir un exemple de menu pour une semaine

Une alimentation adaptée aux cas particuliers

Il arrive que des enfants aient un besoin particulier temporaire ou permanent, auquel cas nous adaptons son menu. Par exemple, nous avons mis en place un menu ultra-riche pour faire rapidement reprendre des forces à un enfant qui se remettait d’une tuberculose. Les enfants identifies comme les plus vulnerables du projet recoivent des rations et colis alimentaires supplementaires. 

Veille permanente sur la qualité de l’eau

Dans un pays où l’apport en eau n’est pas régulier, la qualité de l’eau que les enfants boivent est l’une de nos priorités. Les enfants bénéficiaires boivent de l’eau filtrée pour éviter les parasites et autres désagréments.

Le jardin potager

Notre grand terrain nous permet d’avoir un jardin potager biologique, que nous essayons de maintenir à travers la saison sèche et qui nous fournit fruits et légumes, abondamment en saison des pluies. Plusieurs volontaires y ont consacré du temps, ce qui nous est d’une grande aide car il y a besoin de main-d’œuvre sur place !

Voir plus de photos du potager sur Facebook

Des ateliers de jardinage avec les parents sont mis en place. Cela permet d’impliquer davantage les adultes et les enfants au sein du projet. Au-delà du gage de qualité, ce que nous offre notre jardin nous permet de réduire d’autant plus nos dépenses alimentaires, ce qui est loin d’être négligeable.

Nous soutenir